Prochaine destination:

In Culture Lifestyle papotage

Lion et mon histoire.

Avant de commencer cet article, je tenais à vous prévenir que ce dernier serait l'un des plus personnels de ce blog. Merci d'avance à ceux qui ont lu mon article et qui ont posté un commentaire car cet article est très long mais il me tenait vraiment à cœur.

Un jour j'écoutais une playlist au hasard sur Spotify et je suis tombée sur la chanson de Sia,"Never Give Up". Je trouvais cette chanson vraiment géniale alors je l'ai écoutée en boucle et en boucle sans savoir que cette chanson venait de la bande original d'un film. Malgré le fait que je voyais l'image du film sur mon téléphone, je ne savais pas de quoi cela parlait et je n'ai pas cherché plus loin. En février, je suis tombée dans les couloirs du métro de Londres  nez à nez avec l'affiche de ce film  que je ne connaissais pas du tout. Je pensais que ce film parlait d'une énième histoire d'amour et je n'ai pas cherché plus loin. C'est en rentrant dans ma chambre d'hôtel et en trainant sur Facebook sur la page de Vincent Lahouze que je suis tombée sur la bande annonce du film, intriguée par ce qu'il disait je clique sur la bande annonce qui me renvoie sur YouTube, je pleure pendant deux minutes.



En rentrant chez moi, je commande le livre de Saroo Brierley "Je voulais retrouver ma mère" qui raconte l'histoire de ce petit garçon qui voulait aider son grand frère à travailler pour ramener à manger à sa famille en Inde et qui par malheur va se perdre dans une gare et arriver à Calcutta. Il vivra durant quelques mois dans les immenses rues de Calcutta et se fera au final emmener auprès de la police par un homme qui lui aura sûrement sauvé la vie. Saroo sera ensuite adopté par une famille australienne mais grâce à la nouvelle technologie qui s'appelle Google Earth mais aussi grâce à Facebook et à ses amis étudiants qui sont originaires d'Inde, Saroo va retrouver sa mère en Inde ainsi que sa sœur après vingt-cinq ans d'absence.



J'ai lu le livre en trois jours et j'ai pleuré, pleuré et pleuré. Je n'ai pas pleuré de tristesse j'ai pleuré de joie pour ce petit garçon devenu un homme et qui retrouve sa mère vingt cinq après. Je pense que je n'ai jamais autant pleuré pour un livre. Je voulais lire le livre avant d'aller voir le film au cinéma. J'ai réfléchi de mon côté en pesant le contre et le pour de ce film et au final un mois plus tard j'y suis allée avec ma mère.

Vous devez sûrement vous demander mais pourquoi ce film est-il si important pour moi et pourquoi je me sens autant concernée à propos de ce film ? Tout simplement parce qu'à l'âge de deux mois j'ai été adoptée et je suis partie du Vietnam pour rejoindre la France au début de l'année 1996. Je savais qu'en allant voir ce film j'allais sûrement beaucoup pleurer et j'allais sûrement être triste mais d'un autre côté j'allais être aussi joyeuse. J'ai mis un mois avant de me décider à y aller parce que c'est le genre de film qui ne peut pas toucher tout le monde de la même façon. Aujourd'hui je viens vous parler de ce film qui m'a autant touché et que j'ai envie de revoir encore et encore tellement j'ai été touchée par l'histoire, à quel point j'avais l'impression d'être ce garçon qui cherchait des réponses à ses questions et qui finalement après vingt-cinq ans en a obtenues.



J'ai donc décidé d'aller voir ce film en version original un mois après sa sortie en espérant qu'il n'y ait pas grand monde dans la salle de cinéma parce que je n'avais pas très envie de pleurer durant deux heures et de renifler et gêner tout le monde. A ma grande surprise (alors que nous étions le samedi des vacances pour la région parisienne), la salle était pleine. Je me mis sur le côté, installée dans mon fauteuil, j'appréhendais ce moment depuis un mois.

Les quarante premières minutes du film passèrent normalement, étant donné que j'avais déjà lu le livre avant je connaissais l'histoire par cœur et je savais à quoi m'attendre. Le moment où des larmes commencèrent à couler sur ma joue fut lorsque ce petit garçon âgé de cinq ans demande à la personne qui s'occupe des adoptions si elle avait essayé de chercher sa mère. Je crois que ce fut ce moment-là que mon cœur se brisa une première fois, j'étais tellement triste pour lui, j'avais juste envie de le prendre dans mes bras et de lui faire des milliers de câlins.

L'acteur qui incarne Saroo étant petit est l'acteur Sunny Pawar, ce petit garçon de huit ans est juste incroyable, il incarne son rôle avec une perfection inimaginable et il est tellement mignon.

L'histoire continue et Saroo se fait adopter par sa famille australienne, il grandit là-bas. Sa famille décide d'adopter un autre garçon d'origine indienne qui s'appelle Mantosh et qui a des troubles du comportement. On voit la difficulté de cette famille qui a la joie de vivre et qui essaye d'aider leur fils Mantosh à se sentir bien. Il pleure, il fait des crises  et je me suis reconnue dans lui. Quand j'étais petite, il m'arrivait de faire des crises pas aussi fortes que lui mais il m'arrivait clairement de péter un plomb. L'agressivité et la méchanceté prennent le dessus sur les sentiments que vous pouvez avoir à l'âge de neuf ans. Alors oui d'après le livre et le film, il avait de réels problèmes de comportements mais pour ma part je me souviens qu'à cet âge on se pose des questions ou plus exactement ce sont les autres qui se posent des questions, qui vous regardent étrangement parce que vous ne ressemblez pas à votre maman, parce que vous n'avez pas de père, parce que vous n'êtes pas "blanc" comme vous parents. La méchanceté des enfants à cet âge là est impitoyable. Alors dès fois, vous souffrez et vous en voulez à vos parents de ne pas vous ressemblez parce que tout simplement vous en avez marre qu'on vous pose ce genre de questions indiscrètes à l'école.



Et puis vous grandissez. Vous apprenez à vivre avec et alors qu'auparavant lorsque vous étiez petit cela vous dérangez parce que vous aviez l'impression d'être différent(e), vous apprenez qu'aujourd'hui c'est cela qui fait votre force et votre courage, c'est cela qui fait que vous vous battez dans votre vie. C'est une partie toujours inscrite au plus profond de moi et cela est indéniable mais plus le temps passe, plus je m'y habitue. Dès fois il y a ce genre de question qui vous reviennent dans la tête : quelle vie j'aurais eu si je n'avais pas été adoptée, est-ce que mes parents pensent à moi, vous auriez aimé qu'ils savent tout ce que vous aviez accompli depuis votre naissance, vous auriez aimé partager cela avec eux. Au fond de moi, je me dis que j'ai une bonne étoile et qu'on veille sur moi depuis que je suis née, qu'on a changé ma vie pour la rendre meilleure.

A l'inverse de Saroo, je ne me suis pas perdue. Il fut adopté parce qu'il s'était perdu en Inde. Alors qu'il devient étudiant et qu'il en parle à ses amis d'origine indienne, tout cela refait surface et durant quelques années il fait des recherches pour retrouve son village grâce aux seuls souvenir qu'il a. Etre adopté à deux mois et à quatre ans n'est pas la même chose, vous n'avez pas les mêmes souvenirs, vous n'avez pas vécu la même chose, chaque histoire est différente.

Si je ne me sentais pas directement liée à son histoire, j'avais l'impression d'être lui tout au long du film, de comprendre ce qu'il ressentais. Cela est d'ailleurs plus prenant quand vous lisez le livre. Lorsque vous lisez le livre, vous êtes encore plus touchés par son histoire. Le moment le plus touchant est évidemment lorsqu'il repart en Inde après des années de recherche et qu'il y retrouve sa mère, son village, sa sœur.

Je pense que c'est à ce moment-là que j'ai senti mon cœur se serrer le plus parce que je me suis dis qu'il avait une chance incroyable de retrouver sa mère, sa famille, que j'aurais aimé cela mais d'un autre côté qu'il a du vivre des choses atroces à Calcutta lorsqu'il était petit, qu'il a du énormément être tourmenté et souffrir et se sentir seul lorsqu'il faisait toutes ses recherches.



Le plus triste est lorsqu'il apprend la mort de son frère Guddu qui est décédé la nuit où Saroo s'est perdu. Ce film est une pure merveille, une histoire magnifique. Dev Patel l'acteur interprétant Saroo Brierley est juste magnifique, son jeu d'acteur est tellement touchant. Cet acteur que vous connaissez sûrement dans le film Slumdog Millionaire est vraiment incroyable tout comme l'acteur Divian Ladwa  jouant Mantosh Brierley ainsi que Nicole Kidman  et David Wenham qui jouent les parents adoptifs de Saroo.

La photo ci-dessus montre l'acteur Dev Patel, Sunny Pawar et le véritable Saroo Brierley. Le plus émouvant dans ce film est de voir les vrais images de Saroo retrouvant sa mère en Inde et le moment où sa mère adoptive rencontre sa mère en Inde dans le village où il a vécu.

Vous l'avez compris, ce film est pour moi l'un des films les plus beaux et touchants que j'ai vu parce qu'il me touche personnellement, parce que les acteurs et actrices de ce film sont géniaux, parce que l'histoire est vraie et qu'elle est juste d'une beauté incroyable.

Je pensais que voir ce film aurait été plus dur émotionnellement mais je me suis rendue compte que je n'ai pas pleuré de tristesse (ou bien peut être à la fin en me disant que cela ne pourra pas m'arriver) mais plus parce que j'étais émue, parce que j'avais l'impression d'être ce garçon qui se posaient un tas de question et qui devaient vivre avec. Ce n'est pas parce que vous vous posez des tas de questions et que vous n'aurez pas de réponse que vous allez être triste toute votre vie. Chaque personne vit son adoption à sa façon, nos amis et notre famille ne nous en parlent pas parce qu'ils nous respectent, ils respectent notre choix. C'est à nous d'en parler si nous le voulions. Ils ne peuvent pas comprendre ce qu'on le ressent tout comme vous, qui ne pouvez pas comprendre ce que je ressens quand j'écris cela même si vous essayez de vous mettre à ma place.

Mais pour moi, je ne pense pas que vous avez à comprendre car ce qui compte c'est que je sais qu'avoir été adoptée à sauver ma vie. A la fin du film, il est dit que des milliers d'enfants meurt en Inde dans les rues, beaucoup d'enfants sont enlevés aussi. Je suis reconnaissante de la vie que j'ai. Si vous vous posez la question, je suis repartie au Vietnam, j'ai vu le village où je suis née et cela m'a fait du bien. Alors même si je n'aurais pas de réponse du comment du pourquoi, je sais d'où je viens, je sais que le pays où je suis née est magnifique, je sais que j'y retournerai, je sais aussi que j'ai des amis et une famille incroyable qui m'aime et que j'aime tout autant. Je sais que j'ai une belle vie et que j'ai de la chance, que c'est pour cela que je suis toujours positive dans la vie car dès fois quand je me plains trop je me dis mais Marianne, réveille toi, si tu étais restée au Vietnam, tu serais ça se trouve déjà morte ou dans des rizières pour récolter le riz et pour survivre. Je vis très bien le fait d'avoir été adopté même si des questions resteront toujours sans réponses je sais  d'où je viens et je sais où je veux aller et c'est ce qui compte le plus.

Chacun vit son adoption comme il le peut, c'est quelque chose de très personnelle. Je connais des personnes qui renient presque cela alors que de mon côté j'étale cela à des dizaines de personnes qui vont lire cet article. J'avais besoin d'écrire cet article pour vous dire déjà d'aller voir ce film ou bien d'acheter le livre (car ma préférence va pour le livre!) mais aussi car c'est en lisant ce livre que je me suis dis mais Marianne, bien sûr que tu n'es pas la seule à te poser ce genre de question à te sentir comme cela et c'est normal, j'avais besoin d'écrire cela parce que ça m'a fait du bien.

Je voulais aussi vous raconter quelque chose, à chaque fois que j'ai dit du moins quand j'étais petite que j'étais adoptée la réaction des gens étaient la même "Oh, je suis désolée". Ne le soyez pas pour moi car j'ai de la chance de vivre une vie passionnante, d'être entourée d'une famille aimant, d'avoir des amis géniaux, d'être en bonne santé, d'avoir un toit et d'avoir à manger.

Je finirai cet article en vous partageant la bande annonce du film parce que si je pleurais dans la salle, énormément de gens pleuraient aussi parce que même si vous n'avez pas été adopté, ce genre d'histoire peut toucher toute personne. Je voulais aussi vous partager la bande originale du film car elle est juste magnifique, ce film est touchant car la musique et les images font de ce film une vraie merveille.


Pour conclure  définitivement cet article, je voulais juste vous redire merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout. Je vous poste ci-dessous des photos du Vietnam, ce magnifique pays que j'aime tant. Je vous invite à le visiter si vous avez l'occasion.










A bientôt.

LIRE LA SUITE

Share Tweet Pin It

45 Comments