Mes réseaux sociaux ☟

Une randonnée pour voir le Lac d'Oô et le Lac d'Espingo dans les Pyrénées


publié le 06/09/2017
catégorie(s): //
1 commentaire


Aujourd'hui, nouvel article voyage ou plutôt nouvel article sur une randonnée que j'ai faite avec ma meilleure amie cet été à vingt minutes de Luchon. Départ à 8h30 devant l'office du Tourisme pour prendre la navette direction les Granges d'Astau. Il est 9 heure et le randonnée peut enfin commencer. Nous en avons pour environ 1h15 de marche avant d'arriver au refuge et au Lac d'Oô. Cela faisait du bien de se retrouver en pleine montagne.



Mais avant d'arriver à notre première destination, on a eu quelques péripéties et la première était de faire pipi dans un endroit où personne nous verrait ! Après dix minutes de recherche et de marche nous avons trouvé un petit coin où personne pouvait nous voir. Mais en montagne, il n'y a pas trente mille coins pour faire pipi et nous sommes tombées sur ce coin où apparemment d'autres personnes étaient passées avant nous ! Cependant, faire pipi avec un cadre aussi beau n'était pas si désagréable que ça, bref je ne suis pas là pour raconter tout ça !



Le lac d'Oô est un lac magnifique (photo ci-dessus) mais vous verrez avec les photos qui vont suivre la grandeur de ce lac. Après avoir fait une pause d'une demi-heure avec un bon chocolat chaud au refuge, nous avons décidé de continuer notre marche. En effet il n'était que 11 heures du matin et notre navette venait nous récupérer à 17 heures. Nous savions que si nous marchions une heure et demi de plus, nous arriverons à un second lac, le lac d'Espingo, cependant la randonnée était de type sportive (et ça c'était le cas de le dire). Nous nous étions dit que si le chemin était vraiment trop dur, nous rebrousserons chemins. Ni une ni deux nous étions parties pour la seconde partie de notre randonnée.







Une heure quarante cinq voir deux heures (parce qu'on a fait des pauses et que les montées étaient clairement dures) de marche parsemée de gros cailloux et de petites rivières à traverser. Un paysage splendide. Cependant cette randonnée est clairement dure. Pour nous, petites banlieusardes de région parisienne, c'était dur. Mais ce qui nous a rassuré, c'était que tout le monde avait du mal avec cette randonnée qui comprenait des montées vraiment raides. Le niveau sportif de cette randonnée est confirmée. Lorsqu'on voyait des familles avec des enfants de dix ans on se disait mais nous aussi on va y arriver. Il faut faire des petites pauses pour observer le paysage, manger un petit gâteau et surtout boire de l'eau. Prenez des réserves : nouritures, crèmes solaires (parce que même s'il faisait 4 degrés lorsqu'on a commencé notre randonnée, il en faisait 23 l'après midi et le soleil tapait bien fort), un sweat et beaucoup d'eau. Il y a eu deux moments durs : le premier lorsqu'on a vu les rochers qu'on devait escalader et qu'on allait surtout devoir redescendre. Le second moment était lorsqu'on pensait qu'on était arrivée et qu'en fait il y avait un chemin mais en slalome qui nous faisait monter je ne sais pas combien de mètre. A la fin, nous étions mortes : nos mollets avaient souffert mais la vue en valait vraiment la peine. C'était juste splendide.









Je sais toutes ces photos se ressemblent mais malheureusement je n'ai que ça j'ai vraiment profité de cette randonnée avec ma meilleure amie pour observer le paysage et profiter du moment présent. Une omelette, un sandwich, des boissons et un crêpe et nous étions déjà reparties pour trois heures de marche. A noter que les refuges à la montagne ont un certains prix côté nourriture mais cela faisait vraiment du bien de manger un repas tout simple devant un aussi beau paysage.

Si la montée était dure mais en valait vraiment la peine, la descente était bien pire. Nous faisions vraiment attentions où nous mettions les pieds (parce que je ne sais pas qui a inventé les pierres plates et glissantes mais je maudis cette personne !!!) et il m'arrivait même parfois de descendre sur les fesses tellement les pierres étaient hautes. On retraverse les ruisseaux, on observe de nouveau le paysage. Evidemment, je suis tombée mais c'était assez drôle (pas sur le coup mais en y repensant). Ma meilleure amie voulait prendre une photo alors je suis partie devant elle me regarde je suis debout, elle tourne la tête et me regarde de nouveau, je suis par terre. On était fatiguée et on en avait marre de voir des cailloux partout alors il fallait bien que je tombe ! Mais plus de peur que de mal je me suis relevée et c'était partie pour la suite.













Cette magnifique randonnée m'a permis de passer un moment incroyable dans la nature, de voir des paysages que je ne vois que rarement et surtout de passer ma dernière journée de vacances avec ma meilleure amie à parler de tout et de rien. Je vous conseille de faire cette randonnée magnifique, qui certes a été dure durant la seconde partie avec une descente qui semblait interminable mais la montagne est paysage que j'ai adoré (re)découvrir.

Pour plus d'informations vous pouvez aller sur le site internet de Luchon. Prenez le temps d'une journée ou même de deux pour continuer votre randonnée avec l'étape d'après qui était le Lac du Portillon. La randonnée que nous avons faite était balisée et se situe sur le GR 10.

Je vous souhaite une bonne semaine en espérant que votre rentrée s'est bien passée ! A dimanche.
signature-marianne
‹ précédent suivant ›

Mariannement Votre

Etudiante, voyageuse et blogueuse à mes heures perdues, je tiens ce blog dans le but de vous partager mon univers. Merci de votre visite et de vos commentaires, je vous répondrai et passerai sur votre blog le plus vite possible! Marianne.

mes réseaux sociaux:
Laisse-moi un petit message

LES COMMENTAIRES:

  1. Coucou ma super Mama 😊
    Alala, tu m'as fait tellement rire avec tes histoires de pipi et ta petite chute (perso me connaissant je serai tombée au moins 10 fois de plus que toi haha).
    Mais en tout cas ces paysages en valent la peine, c'est magnifique, merci pour ce partage.
    Des bisous.

    RépondreSupprimer