Mes réseaux sociaux ☟

Quand je serai grande, je serai une princesse


publié le 20/01/2016
catégorie(s): //
15 commentaires


Bonjour tout le monde ! Quelle petite fille n'a jamais rêvé d'être une princesse. Malheureusement sur APB, il n'existe pas le choix "devenir une princesse" ! Aujourd'hui je viens vous parler de  l'orientation après le lycée qui peut s'avérer être une grosse galère. Dans cet article, je vous parle de mon expérience personnelle à propos de ma réorientation.


Image Fanpop

Nous sommes actuellement le 20 janvier 2016 et ceux qui sont en terminale le savent très bien, le site APB est désormais ouvert et vous pouvez donc commencer à faire vos vœux jusqu'au 20 mars pour vos études supérieures de l'année prochaine.

Chaque lycéen passe par là pour avoir une place quelque part l'année prochaine, aujourd'hui j'ai décidé de vous raconter comment j'ai vécu cette (affreuse) période et comment je me suis sortie de ce qui a été pour moi un mauvais moment.

Attention : je tiens à préciser que cet article parlera de mon expérience personnelle et qu'évidemment chaque situation est différente.



J'ai fait un bac ES que j'ai eu en 2013 avec la mention assez bien (exactement j'ai eu 12 pile pour avoir cette mention qui au final ne sert pas à grand chose) ! Je me souviens qu'à l'époque je voulais faire une école de commerce, j'avais hésité à passer des concours pour entrer directement après le lycée mais je m'étais dit que j'avais le temps devant moi. A la différence de certains de mes amis du lycée qui avaient passé tous les concours possibles et inimaginables pour entrer directement après le bac dans  une école de commerce ou bien à Sciences Po, je m'étais dit que j'allais faire un DUT Technique de Commercialisation.

Si vous ne savez pas ce que c'est, un DUT est un diplôme universitaire de technologie qui se fait en deux ans. Mon but était de faire un DUT pour ensuite passer des concours et entrer dans une école de commerce. J'avais donc mis l'IUT qui se trouvait à exactement dix minutes à pied près de chez moi et à deux arrêts de bus et pour être prise j'avais aussi demandé un DUT GEA (Gestion des entreprises et des administrations) . Je me souviens aussi avoir mis des facs d'histoire, d'économie et en tout dernier, la fac de droit à côté de chez moi parce qu'on était obligé de mettre la fac de notre secteur et j'ai mis ce choix comme tous mes autres choix de fac en dernier voeux parce que je ne voulais pas aller à la fac, pour moi la fac c'était l'échec du fait que tout le monde pouvait aller à la fac même avec le dossier le plus nul du monde (GROSSIERE ERREUR!)



En voyant ce gif, vous aurez compris que je n'ai pas été prise dans l'IUT à côté de chez moi. Ou plus exactement, j'ai été mise sur liste d'attente pour le DUT GEA et j'ai dû attendre le dernier tour d'APB pour me voir me faire recaler. Cependant, ayant toujours un plan B voir C dans ma tête, j'avais mis l'IUT de Reims (ville où j'ai habité pendant dix ans) et où j'avais été prise dès le premier tour.

J'ai donc dû attendre jusqu'au 14 juillet pour savoir si j'allais rester chez moi ou bien chercher une résidence universitaire à Reims et partir là-bas. Le verdict tombe j'étais effondrée et en même temps contente de me dire que j'allais partir de chez moi et être autonome ! (Un article arrivera plus tard sur ce sujet.)

Je suis donc partie à Reims qui était un peu un choix imposé car si je n'allais pas à l'IUT de Reims, je n'avais rien d'autres comme choix étant donné que c'était mon troisième choix et que j'avais été acceptée. J'ai aimé ma vie à Reims au début, j'adorais la comptabilité, le marketing, le management mais ce que je voulais faire, c'était un DUT Technique de Commercialisation et non un DUT GEA.  

Un jour alors que je devais reprendre le train pour Reims et après une grosse accumulation de pas mal de chose j'ai décidé de ne plus jamais retourner là-bas,  je suis donc revenue après six mois de cours et même en ayant validé mon premier semestre à l'IUT je ne pouvais plus rester là-bas pour plusieurs raisons. Alors je suis rentrée chez moi et ce fut le début d'un long très long moment de doute. Je me sentais très lâche d'avoir arrêté mes études car je ne suis pas du genre à détester les cours. Je  ne me trouvais pas du tout courageuse d'avoir arrêté mes études en plein milieu de l'année alors qu'on m'avait proposé plusieurs solutions que mais j'avais refusées,  je ne voulais plus entendre parler d'économie, de comptabilité et de marketing. Je restais chez moi à rien faire arrêté par mon médecin et à me demander ce que je ferais l'année prochaine. C'est à ce moment-là qu'on voit les vrais amis qui sont là pour vous soutenir, parce que pour certains arrêter leurs études ce n'est pas grave, rien foutre de leur journée ils s'en fichent mais pas moi. De manière plutôt active j'aime toujours faire pleins de choses et là je ne faisais rien.


Image Giphy

Puis à un moment, il faut se reprendre en main et c'est à ce moment qu'on se dit qu' heureusement qu'on a une famille et des vrais amis. J'ai donc commencé à chercher ce que je voulais faire dans la vie, j'ai rencontré pas mal de personnes différentes à ce moment-là et on m'a convaincu que la fac ce n'était pas pour les nuls et qu'il y avait beaucoup d'aspects positifs.

Je me suis donc réorientée en droit et je suis actuellement à en deuxième année. Je pense vous faire un article sur mes études de droit plus tard sur le blog mais aujourd'hui je vous ai fait un article sur APB pour vous dire qu'il faut mettre toutes les chances de son côté pour obtenir ce que l'on veut côté étude. C'est vrai, je n'étais pas la meilleur élève, ni la pire, j'ai toujours été dans la moyenne. Mais quand on arrive à la fac, à l'IUT ou autres choses après le lycée, il faut penser au futur et se dire qu'il faut travailler pour obtenir le master, l'école ou autres que l'on souhaite.

Lorsque j'ai voulut faire un DUT Technique de commercialisation, c'était pour entrer dans une école de commerce qui s'appelle l'INSEEC , c'était mon rêve pour moi le chemin était tout tracé mais comme vous le voyez la vie fait qu'on a le droit de changer d'avis et qu'il vaut mieux le faire à 18 ans plutôt que de se rendre compte à 30 ans qu'on a fait une grossière erreur il y a dix ans de cela en choisissant la mauvaise voie et qu'on déteste son travail. Il m'a fallut du temps pour accepter que je n'avais pas vraiment fait le bon choix et dès fois il m'arrive encore de me dire qu'à cette heure-ci j'aurais pu être en école de commerce.


Image Weheartit

Cependant, je ne regrette plus ce choix et au contraire j'en suis assez fière car il est dur de savoir ce que l'on veut faire plus tard quand on à 18 ans et même quand on à 20 ans. La vie est assez imprévisible et pour être honnête si j'avais été prise à l'IUT près de chez moi, j'aurais été en école de commerce cette année car ce n'est pas non plus qu'à cause des études que je suis revenue chez moi. Etre loin de tout ce qu'on connaît et se sentir seule dans un endroit où peu de monde vous comprend est assez dur à vivre à 18 ans.  Le conseil que je peux vous donner c'est de travailler dur pour arriver à ce que vous voulez et de faire en sorte d'aimer votre vie à travers les choix que vous avez fait, peu importe le temps que cela prend, l'importance est d'atteindre le but que vous vous êtes fixés.

APB ne définit pas votre vie et si vous n'êtes pas pris ou vous voulez, ne perdez pas espoir, il y a souvent des solutions. Aujourd'hui tout le monde passe par ce moment de stress et beaucoup de personnes seront déçues de là ou ils seront affectées l'année prochaine ou au contraire bien heureuses car c'est l'endroit qu'elles avaient choisi. Pour ma part, comme vous l'aurez pu constater dans cet article, ce fut un moment assez compliqué à vivre surtout après avoir tout arrêté mais aujourd'hui je suis très contente des études que je fais.


Image Google

J'espère que cet article vous aura plus et que vous trouverez tous votre voie dans les études supérieures. On se retrouve très vite pour un nouvel article, passez une bonne semaine.
signature-marianne
‹ précédent suivant ›

Mariannement Votre

Etudiante, voyageuse et blogueuse à mes heures perdues, je tiens ce blog dans le but de vous partager mon univers. Merci de votre visite et de vos commentaires, je vous répondrai et passerai sur votre blog le plus vite possible! Marianne.

mes réseaux sociaux:
Laisse-moi un petit message

LES COMMENTAIRES:

  1. Une réorientation est toujours dure.
    Pour ma par, j'ai commencée une prépa pour être psychomotricienne, mais, à cause de soucis de santé et car ça ne me convenait pas cet esprit de compétition, j'ai arrêter.
    Ma "soit-disant", meilleure amie n'a cesser de me répéter toute l'année que je ne faisais rien etc... (Comme si je ne me sentais pas assez mal toute seule d'avoir arrêter).

    On se rends compte de qui sont nos amis en effet.
    Le principal, c'est finalement de faire ce qui nous plait !

    Je t'embrasse <3

    Meryl
    http://simplymeryls.blogspot.fr/





    RépondreSupprimer
  2. Coucou Marianne!! ;)
    YYaae!! À mon tour d'entrer dans la procédure post bac! Ce post étais très intéressant! Ton expérience (bien quels soit pas très bonne) peut vraiment en aider plus d'un! On nous met pas mal la pression depuis la 3° sur l'orientation, et les profs donnent toujours l'impression que si on se trompe, on va rater notre entière existence. Personnellement je me met pas vraiment la pression la dessus, étant donner que je n'ai que deux vœux (trois si je rajoute une autre fac pour LEA), et j'ai pas vraiment besoin d'avoir un dossier de fou avec des 18 partout et une mention "très bien". Le fait que tu es pas très bien vécus d'être loin de ta famille me conforte dans mon choix de ne pas partir loin (Toulouse est à 45 min de ma ville^^). Il y en a plein qui sont là "ouais je vais être sans parents, ça va être trop bien", alors que honnêtement être seul dans une ville que tu connait pas forcément, devoir te débrouiller tout seules même si ta un problèmes ça me tente moyens. Mais bon j'imagine que certains le vivent mieux. :) Je vais commencé la procédure ce soir avec ma mère, mais bon il faut que j'envoie le formulaire d'inscription pour passer le concours d'entrer (comme mon école est privée), visité les deux université, voir si je peux avoir des bourses (ce qui est pas gagné apparemment :/), ha et passer le bac aussi! Plus que 5 mois je suis impatiente!! ^^ Je suis impatiente des lires tes prochains articles!!Des Bisous!! xx

    RépondreSupprimer
  3. Coucou ma belle !!
    J'espère que tu vas bien ??
    Je vois que la vie après le lycée c'est toujours un peu compliquée pour tous ^^
    Moi j'avais mis quelques voeux sur APB et j'avais mis en 1er la fac que je voulais et tous s'est bien passé j'ai été prise !! Mais voilà la 1er année j'étais complètement perdu, les profs ne sont pas comme au lycée ils font tout pour déstabiliser et décourager !! Je ne savais même plus ce que je voulais faire et finalement j'ai retapé ma 1ère année mais j'ai décidé de ne pas déprimé et de donner tous ce que j'ai pour réussir et finalement je m'en suis sortie même si je peux te dire que chaque année j'ai souffert ( les séances rattrapages ne me surprenais plus haha ^^) il faut toujours rester motiver et garder espoir et ce donner les moyens :)
    Maintenant toi aussi tu as avancé tu fais une licence de droit en 2ème année et c'est pas plus mal comme ça :) bravo de ne pas avoir baisser les bras ma douce !!!
    J'ai adoré ton article j'espère que ça va en aider beaucoup ^^
    Bisous copinette <3

    RépondreSupprimer
  4. Très belle leçon de vie, j'espère que ça peu en faire réflechir plus d'un. Mon parcours est vraiment différent, j'ai toujours était bonne élève mais par passion j'ai choisi de partir en bac techno hôtellerie restauration après la troisième. J'ai ensuite fait un BTS après le Bac que j'allais poursuivre avec un licence et peux-être plus. Et puis j'ai préréré partir voyager. Au final je ne regrette pas car je ne pense pas que ces études m'auraient apporter plus. Le plus important et de faire ce qu'il nous plait et ce qui nous rends heureux.

    http://theelsadiary.com

    RépondreSupprimer
  5. Ton article résonne tellement en moi, j'ai aussi arrêté mes études lors de ma première année de licence et je suis aussi en droit actuellement ! En tout cas je te remercie d'en parlé parce que c'est vrai que au début j'ai eu beaucoup de mal, trop de honte de passer mes journées à ne rien faire. je te souhaite bon courage pour ton blog il est vraiment génial :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Mathilde !

      Déjà, merci beaucoup pour ton commentaire qui me touche ! Déjà parce que tu lis mon article, et surtout parce qu'il résonne en toi je suis contente de me dire que je ne suis pas la seule à avoir vécue cela ;)

      Merci pour tes compliments, je te souhaite une bonne continuation !

      Marianne

      Supprimer
  6. Beaucoup de personnes que je connais ont changé de voie en cours de route, c'est vrai qu'on ne peut pas vraiment savoir ce que l'on veut faire avant d'avoir testé réellement un métier...

    http://clothespaper.com/

    RépondreSupprimer
  7. Coucou,

    Ton article m'a fait sourire : la dure réalité de l'orientation ... mais m'a aussi rappelé ses inégalités ... A l'époque (je ne suis pas un dinosaure ... quoi que ...) je suis partie faire mes études a Paris, en école d'art ... mon rève ... et j'ai du arrête faute de moyen financiers suffisant ... résultat je suis bosse dans un bureau et je me fais chi** au travail ... Bref rien a voir avec ton article si ce n'est que au finale, on aurait mieux fait de devenir des Princesses ...

    RépondreSupprimer
  8. Ton article est très interessant, on a pu en savoir plus sur toi..
    Je trouve ça très difficile de savoir ce que l'on veut faire exactement après le bac, il y a pas un chemin tout tracé, on peut essayer plusieurs parcours pour enfin trouver sa voie et ne pas regretter son choix plus tard, même si on a des obstacles, il ne faut pas s'arrêter et apprendre à les contourner.. Et surtout surtout, ne pas écouter nos profs qui sont de mauvais conseils qui pensent savoir et veulent décider à notre place !

    Je te souhaite beaucoup de courage pour ton semestre 4 :)

    Bisouuus

    RépondreSupprimer
  9. Super ton post ma douce, et tu as tellement raison! Mes vacances ont été super, ça m'a vraiment fait du bien mais ça y est c'est reparti et j'ai tout le temps des contrôles et des devoirs à rendre, c'est un peu lourd mais bon plus que 3 mois d'école et c'est fini! Tu n'as pas eu de vacances toi? :( c'est vraiment pas cool ça! j'espère que tu as quand même réussi à récuperer de tes partiels <3 sinon comment tu vas ma belle? Des bisouus <3

    RépondreSupprimer
  10. Salut toi, comment vas-tu ? :)
    Très touchant ton petit texte sur ton expérience, on passe tous par des moments de doute, je suis contente que tu sois heureuse à présent :).

    Clémence,
    http://clemenceinclouds.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  11. Coucou ma jolie, ton témoignage est très bien et peut s'avérer fort utile pour bon nombre de personnes. Il n'est en effet pas toujours évident de savoir ce que l'on veut faire après le lycée mais l'essentiel reste avant tout de choisir une voie dans laquelle on s'épanouit. Je t'embrasse et te souhaite un très bon Dimanche :)

    RépondreSupprimer
  12. ce n'est jamais simple de trouver son orientation, je suis bien placée pour le dire j'ai eu moi même plusieurs faiblesses de parcours, on est pas forcement bien orientée et peu importe notre age, ce qu'on veut faire, il faut avoir confiance en soit et tout donner :)

    RépondreSupprimer
  13. Ooh comme je me retrouve dans ton article! Ce site c'est le diable, parce que quand t'es en train de passer ton BAC, et qu'on t'oblige littéralement à choisir une voie genre "c'est pour le reste de ta vie choisis bien" c'est le stress et le gros bordel.

    J'ai moi aussi commencé un truc et puis arrêté en plein milieu (fac de lettre, un truc horrible, j'ai même pas tenu 6 mois aha!) et finalement j'ai complètement repensé mes études (après avoir passé là aussi genre 6 mois chez moi à me demander où j'allais finir!)

    Le système d'aujourd'hui est merdique, parce que le lycée ne t'aide vraiment pas à trouver ce qui te plairait plus tard, et surtout, on ne te laisse plus le choix.

    En tout cas ça fait plaisir de voir que tu as su retomber sur tes pattes! :)

    RépondreSupprimer
  14. Je me retrouve tout a fait dans ce que tu dis :)
    J'ai maintenant 22 ans et j'ai changé d'orientation 3 fois !
    De la logistique, à l'ingénierie, au web marketing, je me destine aujourd'hui à devenir professeur des écoles...
    5 ans après mon BAC, je sais enfin ce que je veux faire de ma vie : être épanoui dans mon travail.
    Et c'est le métier de professeur qui me permettra (j'en suis sûre) d'atteindre ce but de vie, de ne pas m'ennuyer dans mon travail, d'avoir une "utilité", de grandir, d'apprendre chaque jour et de m'épanouir...

    Mais quelle difficulté aujourd'hui de savoir quoi faire dans la vie...

    Blondie
    Blondieandco.fr

    RépondreSupprimer