Mes réseaux sociaux ☟

De la poésie sur Facebook, interview de Julia Strauss


publié le 27/05/2015
catégorie(s): //
8 commentaires


C'est Impossible, dit la Fierté. C'est Risqué, dit l'Expérience. C'est sans issue, dit la Raison. Mais Essayons, murmure le Cœur.


Cette citation est sûrement la préférée de Julia Strauss. Mais qui est-elle? Si vous êtes intéressés par les pages d'écriture sur Facebook (souvent appelés aussi " FBW")  et spécialement celles qui ont pour sujet la poésie vous devriez la connaître. Très exigeante envers elle-même, sa plume parle généralement d'amour. Ce que j'admire le plus chez elle est sûrement son sens de la critique. Avec un peu plus de 800 "j'aime" sur sa page Facebook, elle participe aussi à des concours d'écriture pour essayer de faire publier ses écrits. Je vous laisse lire son interview et en découvrir un peu plus sur le monde de "FBW".

Marianne : Bonjour Julia, peux-tu te présenter en quelques phrases ?

Julia Strauss : Eh bien, j'ai 19 ans, je suis étudiante en psychologie, et passionnée d'écriture, de musique, et de LSF. J'écris sérieusement depuis 7 ans, principalement de la poésie classique.

M : Pourquoi aimes-tu autant la poésie et comment t'es-tu rendu compte que tu aimais ce genre littéraire?

J : La raison est assez simple, je suis quelqu'un de très romantique et très fleur bleue, alors j'ai voulu écrire un poème pour la fille que j'aimais. Après quelques poèmes en vers libres, je me suis tournée vers l'alexandrin, et au fil du temps, j'ai acquis la technique, et assimilé les différentes règles.

M : D’ailleurs, à ce que j’ai compris tu es la mentrix de plusieurs personnes qui sont tes « disciples », peux-tu nous en dire plus sur ce que tu leur enseignes et comment fais-tu pour leur faire apprendre la technique et les différentes règles que tu as assimilé ?

J : Oui, je crois que j'en ai 23 à ce jour. En fait, je fais partie d'une communauté littéraire appelée FBW, qui regroupe quelques milliers de pages, sur lesquelles les jeunes écrivains postent leurs écrits. Et donc, il existe un système de mentors et de disciples, qui consiste à accompagner une plume, donner son avis, des conseils... 

Eh bien, j'ai choisi l'alexandrin comme approche de la poésie classique, car c'est en quelque sorte le "vers roi", puissant et majestueux. Je l'ai choisi car c'est celui que j'utilise le plus souvent, mais à des fins pédagogiques, notamment pour le compte des pieds. J'ai rédigé une fiche de versification, que j'envoie à chacun au début, et je réponds tout d'abord aux questions, avant de demander un poème afin d'appliquer ce qui a été appris. En cas d'hésitation, je donne de petits exercices adaptés à chacun, ce qui permet de travailler un point technique en particulier avant de se lancer. Puis je corrige le poème en détails, avec mes impressions et les points à retravailler. Il y a également un groupe Facebook pour poser des questions.

 : Quelles sont tes principales  sources d’inspirations ?

: Comme j'écris principalement sur l'amour galant, eh bien, je m'inspire des demoiselles (sourit)

M : Ecris-tu autres choses que de la poésie ?

J : Oui, un peu de prose, parfois.

M : D'accord, parlons plus sérieusement de tes poèmes, peux-tu nous présenter les trois poèmes suivants :Cœur de Dragonne , Mon ange, et Roméo X Juliette



 Lorsque les souvenirs sont trop lourds à porter

 Et que les sentiments restent au fond du cœur,

 Ils consument notre âme, attisent la douleur,

 Déciment un à un nos espoirs avortés.

 L’amertume nous ronge, et c’est dans ces instants

 Que les mots retenus demandent à sortir,

 Que l’âme dévastée se laisse anéantir

 Par un mal qui jamais ne cesse avec le temps.

 Froissées, blessées, tordues, et tombant en lambeaux

 De t’évader vers un Paradis refusé,

 Synonyme de Mort, qui cèle le tombeau.

 Tu marches au hasard sur ces chemins obscurs,

 Tu ne sais que penser, et tout te semble vain,

 Tu regardes couteau et fiole de cyanure,

 Questionnant le ciel et le courroux divin.

 Mais lorsque le Soleil vient poindre à l’horizon

 Et répand ses rayons sur ces petits chemins,

 Que tu as arpentés en quête de demain,

 Ton âme en Hélios trouve sa guérison.

 Et laissant au passé le poids du souvenir,

 Tu marches à présent d’un pas déterminé,

 Le regard fièrement tourné vers l’avenir :

 La fresque de ta vie qu’il te faut dessiner.

 Il t’appartient alors de peindre ton futur

 Avec mille nuances d’ocre et de lavis,

 D’écrire chaque mot du roman de ta vie

 Et tracer les contours de ta propre peinture.

 Va, vis, vole, deviens, enivre toi d’azur

 Et goûte à la lumière éthérée des étoiles

 Laisse toi emporter, Enfant de la Nature,

 Dans la valse infinie de ce monde idéal.

 Danse ta destinée, chante ton existence,

 Laisse parler ton cœur, rêve ton univers.

 Puisses tu maintenant, lisant ces quelques vers,

 Majestueux Phoenix, trouver ta Renaissance !

 Lundi 2 mars 2015.



Mon Ange

 Lorsque au fond d’un tiroir, je revois tes photos,

 Je me rappelle alors ce bonheur partagé,

 Qui fut trop bref, hélas ! Notre amour outragé

 Par cette maladie qui t’emporta trop tôt.

 Je m’étais embarquée sur un petit bateau

 Qui soudain s’abima dans des flots étrangers.

 Thanatos en mon Cœur, funeste messager

 Tourmente la blessure et remue le couteau.

 De notre passion, dans mon esprit gravés,

 Restent les souvenirs des étreintes rêvées,

 Les délices passées des amours sensuelles.

 Reçois ces quelques vers porteurs de tes louanges :

 Attends moi, mon amour, ma tendre damoiselle,

 Ma colombe envolée, ange parmi les anges.

 Samedi 7 mars 2015.

 Julia Strauss

 AC 134

 Tous droits réservés



Roméo x Juliette

 Dans une ville morte, alors que les nuages

 Obscurcissaient le ciel, et juste avant l’orage,

 Deux amants étaient là, dans la Pluie et le Vent,

 Et s’aimaient d’un amour, authentique et vivant.

 Amoureux enlacés à l’ombre d’une gare,

 Ils s’aimaient comme fous, à l’abri des regards ;

 Et ensemble rêvant leur propre Paradis,

 Ils s’aimaient librement, ignorant l’interdit.

 Mais s’opposaient alors à leurs tendres amours

 Les courroux paternels qui refusaient toujours

 D'accepter leur tendresse et au nom des années

 Avaient trouvé prétexte afin de condamner

 L'union qu'ils accablaient de colère et de rage,

 Tels deux lâches croyant user de leur courage.

 Les deux épris, martyrs, vivaient dans le secret

 Et la crainte de voir tomber le couperet.

 Jour empli de tristesse au mois des feuilles mortes!

 Ils se virent, hélas, tous deux mis à la porte,

 Et, marchant au hasard, et loin de leur foyer,

 De regards assassins, se firent foudroyer.

 Les deux jeunes amants, sous la voûte céleste,

 Fuyaient, persécutés par des rancoeurs funestes,

 Fantômes meurtriers de leur propre maison,

 Qui distillaient au coeur la haine et le poison.

 Quoi qu’ils fissent alors, ces ombres furibondes,

 Les eussent pourchassés jusques au bout du monde.

 Accusant du regard la Lune au firmament:

“Connaîtrons-nous jamais la fin de nos tourments?”

Et prenant à témoin les milliers d’étoiles,

 Qui brillaient dans le ciel: “Qu’avons nous fait de mal?”

Les larmes ruisselaient en torrents infinis

“Dans la Mort, mon amour, nous serons réunis”.

Viens à moi, Roméo, et péris par ma lame,

 Qui, dans le même temps, assassine mon âme.

 Et la Vie, sous mes yeux, de ton sein jaillissant,

 Quitte tes traits si doux, et s’enfuit dans ton sang.

 Je m’en vais te rejoindre, offerte en sacrifice:

 Ainsi périt Juliette, au bord du précipice.

 J’attends la vague, amie, qui brisera mes os,

 Avant de succomber et sombrer sous les eaux.”

Fuyant la tyrannie de ce monde cruel,

 Juliette et Roméo se sont aimés au ciel.

 Julia Anya Strauss et Mariposa Enamorada.

J : Ces trois poèmes sont tous écrits dans une forme poétique différente: il y a un sonnet, un poème en rimes plates, et un en quatrains.

 Cœur de Dragonne est un poème écrit pour une amie, écrivain aussi. Elle a été ma disciple pendant quelques mois, et j'ai écrit plusieurs œuvres en collaboration avec elle. Je l'aime beaucoup, et j'ai écrit ce poème pour la réconforter.

Mon Ange est un hommage à feue ma petite amie, je n'avais pas réussi à écrire depuis sa disparition. Ce poème fait partie d'un cycle de trois poèmes, qui compte également Hailwidis, et Quinze Ans Pour Toujours.

Enfin, Roméo x Juliette est un poème que ma petite amie et moi, qui est aussi une de mes premières disciples, avons écrit pour un concours. Il s'agissait de revisiter le mythe de Roméo et Juliette.

M : J’ai remarqué qu’il y avait de nombreuses pages FBW (Facebook Writer) , que penses-tu de toutes ces pages qui se lancent dans l’écriture et qui n’acceptent pas la critique ?

: Chacun a le droit d'écrire ce qu'il veut, c'est indéniable, et écrire pour le plaisir, pour se défouler est un droit, mais il faut arrêter de croire qu'écrire simplement pour le plaisir suffit à faire quelque chose de magnifique. Parce que oui, faut bosser, se remettre en question, porter un regard critique sur son propre travail. L'écriture, c'est de l'art, et l'art c'est du travail. On a le niveau qu'on a, je ne blâme personne de ne pas avoir un niveau extraordinaire, mais il faut avoir la démarche artistique, c'est à dire se donner les moyens d'aller loin. En clair, se sortir les doigts du cul.

Accepter la critique constructive, même quand elle est désagréable, parce que ce n'est pas un "c'est magnifique, comme toujours. J'ai rien à dire, c'est vraiment parfait" qui fait avancer. Il faut juste accepter de prendre des coups dans la fierté de temps en temps.

M : Comme tu l’as dit, il faut savoir accepter de prendre des coups dans la fierté de temps en temps, quelles personnes ont été bénéfiques pour toi par rapport aux critiques qu’elles ont pu te faire et qui t’ont aidé à avancer ?

J : Je ne saurais te dire, mais quand j'ai commencé, je n'écoutais pas grand monde, j'étais persuadée d'écrire des choses magnifiques. Je me suis un peu construite seule, en pensant à mes cours de 4ème, en regardant sur Internet, et j'ai dernièrement emprunté un Traité de Versification à ma cousine qui est professeur de lettres. J'ai forgé ma plume selon ma propre critique, je t'avoue.

J'ai fait de belles rencontres ici, mais je n'ai trouvé personne pour me former

M : Avant de terminer cette interview, as-tu des projets en cours que cela soit de l’écriture ou autres et quelles pages conseillerais-tu à aller voir sur Facebook pour y trouver des beaux écrits ?

J : J'espère avoir ma première année de licence, sinon j'apprends la LSF en parallèle. Je participe aussi à un concours d'écriture qui pourrait me permettre de publier un ou plusieurs poèmes dans une revue, ce qui serait une première étape. Sinon, je pense présenter un recueil de poésie dans le but d'être éditée.

Oui, je conseillerais la page Mariposa Enamorada, LeNid du Héron, Verveiine, Légendes Ephémères.

Pour le reste, je vous laisse vous faire votre propre opinion

 Merci beaucoup à toi Julia de m'avoir accordé cette interview vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook : Julia-Anya-Strauss mais aussi sur deux pages "FBW" : Pages-FBW et Le journal des pages FBW.

Pour ma part, je vous dis à dimanche prochain pour un article spécial découverte! Très bonne semaine à tous et à très vite !

signature-marianne
‹ précédent suivant ›

Mariannement Votre

Etudiante, voyageuse et blogueuse à mes heures perdues, je tiens ce blog dans le but de vous partager mon univers. Merci de votre visite et de vos commentaires, je vous répondrai et passerai sur votre blog le plus vite possible! Marianne.

mes réseaux sociaux:
Laisse-moi un petit message

LES COMMENTAIRES:

  1. Coucou ma belle !
    Très sympa cette interview !! Sa m'a permis aussi de lire des poèmes sa fait tellement longtemps que j'en ai pas lu ^^
    Bisous à toi miss et à très vite ❤️

    RépondreSupprimer
  2. c'est vraiment joli !

    http://clothespaper.com/

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, j'ai adoré ton interview. Je suis moi-même Julia sur Facebook et j'envie son talent. L'écriture n'est pas quelque chose qui vient comme ça, c'est du travail et j'aime le travail de Julia, merci pour cet interview et bonne continuation ! :)
    M.R

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !
      Merci beaucoup de ton commentaire, cela me fait plaisir !
      Oui je connais Julia depuis que je suis petite donc depuis qu'elle écrit dans tous ses cahiers ahah !
      Bonne continuation à toi aussi !
      Marianne

      Supprimer
  4. Oh merci ma beauté <3 Comment tu vas ?

    RépondreSupprimer
  5. Coucou ma belle <3 J'ai mes résultats mi juin je pense mais je n'ai vraiment pas hâte haha :p Je viens de poster mes favoris <3 Gros bisouuuus smouack

    RépondreSupprimer
  6. Hâte de voir ton nouveau post alors :D et oui on est d'accord, Diva c'est la base hihi :D

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais pas du tout, j'adore la poésie, merci copine :D

    RépondreSupprimer